ferronnier d art

La transmission du métier de la forge

L’esprit de l’atelier repose sur plusieurs piliers.
Le principal, car il est à la base de la ferronnerie et de tout autre métier manuel, est celui de la transmission du savoir.
Sans cette transmission, et surtout sans les hommes qui la porte, le travail de forge serait aujourd’hui contraint à n’exister que dans certains musées.

J’ai eu la chance d’apprendre le métier avec des ferronniers d’art passionnés. Bernard Duchemin fût le premier à m’initier aux techniques de la forge, puis, Jean François Jousse, toujours à mes cotés, a parfait et complété les gestes et l’œil.

Ainsi, après passage au feu, à l’enclume et au marteau, nous façonnons nos volutes à noyau ou effilée, notre martelage, notre estampage pour nos rampes, portails, garde corps ou encore nos grilles…

Par ces rencontres, les techniques et la pratique de la forge se perpétuent pour se développer ou bien, en toute simplicité, passer les époques de façon immuable.

J’essaie à mon tour de transmettre le métier auprès des deux jeunes Hugo et Jordy (ce dernier, a été médaillé d'or national comme meilleur apprenti de France) qui travaillent avec moi en apprentissage, de sorte à conserver cette technique ancestrale du façonnage du fer par le feu dans une dimension artisanale.
Un échange autour des méthodes traditionnelles et actuelles

Si la transmission est essentielle, l’échange avec notre clientèle l’est tout autant, afin de définir l’ouvrage à réaliser qu’il soit simple ou plus élaboré.

La conception d’un portail, d’une rampe, d’une applique…se construit sur des souhaits et des idées s’articulant autour de notions esthétiques et techniques.

C’est ainsi que nous réalisons des objets adaptés et uniques. Ils peuvent faire l’objet de recherches appuyées ou bien encore être fabriqués sur la base d’un simple croquis.

L’échange aussi avec d’autres corps de métier car nous sommes souvent amenés à travailler avec des tailleurs de pierres, menuisiers, charpentiers, verriers d’art…

Lorsqu’il s’agit de restauration, nous mettons en œuvre les méthodes traditionnelles. Sur des ouvrages plus contemporains, nous appliquons les procédés de notre époque en cherchant toujours l’équilibre entre la matière et la forme.

 

 
Nous contacter
02 41 32 36 15
06 11 90 00 22
geste du ferronnier Didier Salaris 
Didier Salaris Ferronnier d'Art Angers - Paris
Fer et Lignes Atelier de Ferronnerie d'Art
rue des Peupliers ZA des Landes 49125 Tiércé 06 11 90 00 22 / 02 41 32 36 15
Création de site Web Angers - Services aux entreprises -